Ravalement de façade, quelle technique choisir ?

de | mars 20, 2017

Les spécialistes du ravalement de façade utilisent une technique qui varie selon le type et la nature des murs à traiter. Les plus connues de ces méthodes sont le microbillage, l’hydrogommage et l’aérogommage.

Les avantages du microbillage

Le microbillage est une technique de décapage utilisée généralement pour réaliser la finition de certaines pièces mécaniques en inox ou aluminium. Il est également employé par les entreprises de ravalement pour traiter les façades dont le revêtement est abimé ou encrassé. Cette technique de décapage est réalisée par la projection de microbilles (lire le dossier). Elle ressemble beaucoup au sablage, une technique de nettoyage utilisant du sable ou de la poudre abrasive. Le microbillage est efficace sur les surfaces peintes, contre les salissures vertes et grasses. Il peut être utilisé sur du béton, de la brique, de la pierre et du bois.

Qu’est-ce que l’hydrogommage ?

L’hydrogommage est une technique de nettoyage pouvant être employée sur un support en béton, en pierre, en briques et en bois. La technique consiste à projeter de la poudre abrasive et de l’eau sur la surface à traiter pour faire décoller les couches de peinture, chasser les salissures noires, effacer les graffitis, supprimer la rouille, et débarrasser tout autre type de résidus pouvant dégrader l’aspect de la façade. En fonction du degré d’abrasion souhaité, il est possible d’utiliser de la poudre de verre, de pierre ou de calcite pour nettoyer les murs extérieurs selon la technique de l’hydrogommage.

Pourquoi choisir l’aérogommage ?

Contrairement à l’hydrogommage, l’aérogommage est une technique de gommage qui n’utilise pas d’eau. Le nettoyage se fait en absence d’échafaudage et d’abrasion. Cette technique peut convenir aussi bien sur la brique que sur le bois, le béton et la pierre. Elle est à privilégier lorsque la surface à traiter est poreuse à très poreuse. Elle est également adaptée pour les murs d’une épaisseur inférieure à 20 cm. La projection de poudre se fait à l’aide d’une machine reliée à une buse à air comprimé. La poudre utilisée peut être de l’alumine, bille de verre, calcite broyée ou noyaux de fruit broyés (cliquez ici pour en savoir plus).